Un verger pour tous et des jardins partagés!

Un lieu propice à la rencontre !!!

Le foyer Ker-Spi, dans le cadre de son activité « serre jardinage » s’est associé avec la nouvelle association Plérinaise  » Demain commence maintenant » , le centre social UNVSTI. et la mairie de Plérin.

Parmi les différents terrains proposés par la commune, l’espace vert situé à proximité du centre sociale et du foyer Ker Spi a immédiatement retenu leur attention ! Sa visibilité et sa position centrale sont propice au partenariat avec les écoles Harel Delanoë (maternelle et élémentaire), la maison de la petite enfance, l’espace des jeunes et bien-sur le centre social UNVSTI et le foyer Ker Spi.

De plus en raison d’une future extension du foyer,  le verger situé entre l’école Harel Delanoë et le foyer  qui est actuellement utilisé par les enfants sur le temps périscolaire doit être déplacé.

La commune a donc organisé une rencontre avec des différents interlocuteurs associatifs le  24 octobre 2017. Les 4 structures ont travaillé ensemble pour proposer un projet commun sur l’espace vert communale attenant à l’espace partage.

 

Des objectifs communs:

  • Promouvoir l’échange et le bien-vivre ensemble
  • Construire et faire ensemble au-delà des différences qu’elles soient culturelles, sociétales ou physiques
  • Créer un lieu convivial
  • Promouvoir les espaces nourriciers en ville à la ligne
  • Promouvoir les techniques de jardinage au naturel

 

Les différentes parties s’organisent pour l’aménagement et la vie du site: 

  • La commune fournit les plants fruitiers et assure la préparation du sol pour les plantations.
  • L’association « Demain commence maintenant » effectue la plantation dans le cadre d’une animation, et assurera la taille et l’entretien de celle-ci elle proposera aussi diverses animations en partenariat avec la commune.
  • De leur côté, les personnes résidantes de Ker Spi via leur atelier jardinage, va mettre en place et faire vivre un espace potager pleine terre hors sol.
  • Des bac de plantation accessibles aux personnes à mobilité réduite sont construits par les bénévoles d’UNVSTI et le foyer dans le cadre de l’activité serre jardinage hebdomadaire. 

Début d’une belle aventure humaine pour ces organismes de Plérin qui ont réuni dès ce 1er jour une centaine de personnes autour du projet !!

Responsable: article Atelier2com: Mathias BOIVIN

 

 

Rencontre annuelle Rotary Club « Grand large » / Ker Spi

Cette année,  comme tous les ans depuis 1992, le rotary club « grand large » de Saint Brieuc est venu au foyer pour partager avec nous, un moment convivial autour d’une soirée karaoké et galettes des rois.

Historique

Cette collaboration avec le rotary club est née dès l’ouverture du foyer!  Dès le départ, l’ambiance était à la fête car les membres du rotary préparaient des petits spectacles!

Pierre HERISSARD : « Au départ c’était une opération de tous les clubs ROTARY, une première et jamais renouvelée ! soit 8 ou 9 clubs !

Continue reading

Sensibilisation handicap pour les enfants des écoles de Plérin.

Chaque jeudi après-midi, des élèves de CM1 ou CM2 profitent du temps des activités éducatives périscolaires pour se rendre à la rencontre des résidents du foyer Ker Spi.

Le but:   Tisser des liens!

Origine du projet:

Ce projet est parti d’un constat simple: Kamel HAMADI, ancien professionnel de ker Spi, travaille aujourd’hui comme animateur TAP à l’école Notre Dame à Plérin. Lors de passages sur le parking du foyer avec les enfants, certain d’entre eux tournaient la tête et demandaient à changer de trottoir. L’idée est donc venu naturellement à Kamel de contacter Jérôme LOWES, coordinateur des loisirs pour imaginer des rencontres qui permettent à chacun de découvrir l’univers de l’autre.

Continue reading

Ker Spi sous la neige

Quelques photos du foyer sous la neige

Comme dans beaucoup d’endroits en France, il a  neigé ici aussi… quelques photos vous montrerons le paysage, assez surprenant par ici, mais très joli !

no images were found

Une extension pour le foyer Ker Spi (télégramme – 02/12/2010)

Le foyer d’accueil médicalisé Ker Spi, ce sont 22 studios pour adultes handicapés, des salles de soins, des locaux administratifs et de services… mais très peu d’espaces communs. Avec les travaux d’extension programmés, ce manque va être comblé.

Un petit local partagé par les activités Internet et radio; une serre extérieure pour le jardinage; une grande salle pour les repas; le coin lecture-télévision; les ateliers loisirs et les animations… Quant à sa construction, Ker Spi répondait à la demande, urgente, de logements encadrés pour adultes handicapés, l’eau qui a passé sous les ponts fait, aujourd’hui, surnager les problèmes d’exiguïté. Pour offrir un accueil de qualité, l’ADIMC 22 (*) a obtenu un permis de construire pour une extension, en 2009, qui va se concrétiser par un lancement des travaux en janvier.


L'extension semi-circulaire va apporter un coup de modernité à la résidence pour personnes handicapées Ker Spi. (visuel D. Stramba-Badiali/Archiplus)

L'extension semi-circulaire va apporter un coup de modernité à la résidence pour personnes handicapées Ker Spi. (visuel D. Stramba-Badiali/Archiplus

150m² de lieux de vie

Les habitants (du site, de la résidence de La Noë-Rido et des appartements diffus) trouveront, à terme, deux salles polyvalentes de 40m² pour les activités lecture, peinture, musique ou photos; une salle de relaxation de 18m² pour le développement sensoriel, au travers d’activités esthétiques…; un local de mise en charge des fauteuils roulants électriques; des sanitaires; «l’atelier de Gilbert» (28m²), où est entretenu le matériel de la structure, mais aussi ouvert aux ateliers de bricolage. «Celui-ci est actuellement situé à l’extérieur du bâtiment, dans un endroit qui devra accueillir un groupe électrogène, pour le 1erseptembre 2012, suivant la norme de sécurité énergétique. Ce sera un investissement proche de 50.000 EUR à prévoir», indique Pierre Hérissard, directeur.

Un investissement de 330.000 EUR

Puisqu’il est question d’argent, comment sera financée cette extension? «Le coût est de 330.000 EUR. Elle bénéficie d’une subvention de 75.000 EUR de la Caisse nationale de solidarité autonomie, d’un apport de 40.000 EUR sur les fonds propres de l’ADIMC, le solde étant emprunté par la SA HLM, maître d’ouvrage, qui le répercutera à l’association, via un loyer supplémentaire de 14.000 EUR annuel. Restera à financer, progressivement, les équipements intérieurs. C’est pourquoi, l’association a prévu tout un programme d’animations, à commencer par deux bals: le 26décembre, à Plouagat, animé par l’orchestre d’Alexandre Monnier; et le16janvier, à Bourbriac, par l’orchestre de Dominique Moisan.

Lien vers l’article

Rendre Plérin accessible

Une ville accessible

Depuis plusieurs mois, la ville de Plérin (où est situé le foyer) effectue un audit sur l’accessibilité de la voirie (trottoirs, etc… ). Différentes équipes de la ville (voirie, espaces verts… ) sont concernées mais également des associations représentatives des personnes à mobilité réduite. Cela pour répondre à ce qu’impose la Loi de février 2005, à savoir « obligation d’accessibilité à l’espace public, aux logements, aux transports et à la voirie d’ici 2015« 

Deux personnes accueillies à Ker Spi (Yannick et Marilyne), ainsi qu’une professionnelle (Nathalie)  font partis de cette commission et arpentent les rues de Plérin, équipés de leur appareil photos. Les endroits difficiles sont pris en photo et envoyés avec explications à la mairie.

Voici le journal et vous trouverez l’article aux pages 6 et 7.

[calameo code=0001342589d1d100549f5 lang=fr width=100% height=400]

Actualité de Ker Spi et de l’ADIMC 22

CHM, Ker Spi, Courtil de l’Ic. Sur la voie d’un regroupement

Télégramme du 06 novembre 2010

« Les parents d’enfants handicapés font un rêve: celui d’un avenir où les années qui passent ne sont pas un éternel parcours du combattant, à la recherche d’une structure d’accueil. Celui-ci devrait se concrétiser, dans le champ de la déficience motrice, entre Plérin et Pordic.

La création des agences régionales de santé et la logique de territoire, tendant à voir le nombre de 33.000 établissements français réduit à 5.000b udgets, a été une révolution dans le domaine social et médico-social. Une petite association n’existe plus face au secteur privé, si elle est seule. Cela a été un élément déclencheur de la déclaration commune d’intention de coopération, signée dernièrement, entre les associations des IMC 22 (foyer et habitats autonomes Ker Spi), l’oeuvre d’hygiène sociale 22 (centre héliomarin de Saint-Laurent et future Maison d’accueil spécialisé de Plouha) et À fond la caisse (Courtil de l’Ic), mais pas le seul.

De l’enfance à la vieillesse

«L’ouverture prévue, en décembre2011, du foyer médicalisé Le Courtil de l’Ic, à Pordic, à l’intention de déficients moteur de plus de 20ans, nous a amenés à nous interroger sur sa gestion future», ont expliqué Paule Quéméré (administratrice AFLC) et Guy Fonteix (ancien maire de Pordic). «Pourquoi, alors qu’il existe des structures du même secteur d’activité, complémentaires, proches géographiquement et philosophiquement, ne pas profiter de leur expérience? Et par là même, offrir un parcours de vie complet, de l’enfance à la vieillesse, avec un vrai choix d’hébergements et d’accompagnement.»

Une mutualisation des moyens

Ce qui pourrait se traduire, dans un délai proche, par une mutualisation de certains moyens (logistiques, direction commune ou partagée, porosité des postes techniques entre les différents établissements), et à terme, par un Groupement de coopération sociale et médico-sociale à gestion commune. «Celui-ci permettrait à chacun de conserver sa spécificité et son pouvoir propre, en faisant des économies d’échelle qui ouvrent d’autres possibilités et perspectives d’avenir.» »

Les représentants des conseils d'administration de l'OHS, ADIMC 22 et A fond la caisse, et les directions des établissements concernés, se sont réunis, jeudi soir, au CHM pour aller plus avant dans leur projet de rapprochement.

Les représentants des conseils d'administration de l'Oeuvre d'hygiène sociale, ADIMC 22 et A fond la caisse, et les directions différents établissements concernés, se sont réunis, jeudi soir, au centre héliomarin, pour aller plus avant dans leur projet de rapprochement.

Course du Rhum – régate virtuelle !

TeamKerSpi

La course du rhum intéresse quelques personnes à Ker Spi (personnes résidantes et professionnels) et une personne de l’ADIMC22. Ces 6 marins participent à cette course, mais de manière virtuelle ! Le jeu « Virtual Regatta » permet une régate (gratuitement.. ) avec les conditions identiques : même parcours et mêmes vents.
Un groupe a été créé : TeamKerSpi, qui permet de voir facilement où sont les autres membres sur le plan d’eau. Chacun ses options de course, au nord, au sud… qui passera les Açores le premier… si le coeur vous en dit, vous pouvez rejoindre la course à tout moment !

ps : une autre course est en cour, avec les mêmes acteurs et dans le même jeu :  Vélux 5 Océans

Rencontre Personnes Résidantes/Locataires, Familles et Professionnels

Rencontre

Ker Spi organise une rencontre entre les personnes résidantes/locataires, familles et/ou représentants légaux, professionnels le

lundi 29 novembre 2010 (de 14h à 17h)
(au foyer Ker Spi)

qui a pour thème

La place de la personne résidante/locataire à Ker Spi dans le nouveau paysage législatif

« Nous avons eu ces cinq dernières années plus de textes de Loi qu’en cinquante ans dans notre secteur. Les Lois de 2002, 2005, 2007 et 2009 confirment et soulignent deux points primordiaux :
– l’accès aux droits des personnes
– leur participation sociale
Nous évoquerons le « quotidien » à travers ces nouvelles lois, notamment la Loi HPST (Hopital Patient Santé et Territoire) du 21 juillet 2009 et la Loi sur la protection des majeurs du 5 mars 2007.
Monsieur Vincent MARCHAND, Directeur de l’A.P.M. 22(Association de Protection des Majeurs des Côtes d’Armor) et Madame Elise CHEMIN, responsable de la délégation Bretagne pour la mutuelle INTEGRANCE, participerons à nos échanges, lesquels se poursuivront autour du verre de la convivialité »